Douglas Preston

 

Douglas Preston, né le à Cambridge dans le Massachusetts, est un écrivain américain. Il est l'auteur de plusieurs romans dans les genres de l’horreur et du techno-thriller qu'il écrit seul ou en collaboration avec Lincoln Child.

Biographie

Douglas Preston est diplômé de la Cambridge School de Weston (en) dans le Massachusetts, et du Pomona College de Claremont (Californie). Il commence sa carrière d'écrivain à l'American Museum of Natural History de New York à partir de 1978. Il y travaille jusqu'en 1985 en tant qu'écrivain, éditeur, puis directeur de publication du catalogue des expositions. Il est au même moment journaliste au magazine Natural History (en).

Il publie en 1985 Dinosaurs In The Attic: An Excursion into the American Museum of Natural History (Les dinosaures du grenier : une excursion dans le Muséum d'histoire naturelle), une histoire des explorateurs et de leurs expéditions à l'origine du Muséum.

En 1986 il s'installe au Nouveau-Mexique et devient écrivain à plein temps. Cherchant à comprendre les premiers instants de la rencontre entre Européens et Indiens d'Amérique, il retrace à cheval le parcours violent et infructueux du conquistador Francisco Vásquez de Coronado à la recherche des mythiques Seven cities of gold, les sept Cités d'or. Ce voyage de plus de mille cinq cents kilomètres dans le Sud-Ouest des États-Unis lui permettra d'écrire Cities of Gold: A Journey Across the American Southwest (Les Cités d'or : un voyage au cœur du Sud-Ouest américain).

Ultérieurement, Douglas Preston entreprend de nombreux voyages à cheval à la recherche de traces historiques ou préhistoriques. Il participe à des expéditions dans d'autres régions du monde, comme celle dans le profond territoire Khmer au milieu de la jungle cambodgienne avec un petit groupe de soldats, l'amenant à être le premier occidental à visiter un temple d'Angkor oublié. Il serait entré le premier dans la chambre funéraire du tombeau égyptien KV5 dans la Vallée des rois.

En plus de ses collaborations avec Lincoln Child, il a écrit plusieurs romans, ainsi que des essais dont la plupart traitent de l'histoire du Sud-Ouest des États-Unis. Il écrit régulièrement dans les magazines Smithsonian, The Atlantic Monthly, et The New Yorker où il tient une rubrique traitant de l'archéologie, et collabore parfois au Harper's Magazine et à National Geographic.

Douglas Preston a deux frères : David Preston (médecin) et Richard Preston, lui aussi auteur à succès de romans et d'essais. Il compte parmi ses ancêtres le journaliste Horace Greeley (1811-1872). Il vit à Santa Fe au Nouveau-Mexique.

Œuvres

La plupart des essais et romans de Douglas Preston ont été des succès et sont traduits en plusieurs langues. Il est coauteur avec Lincoln Child de nombreux livres policiers thrillers et de techno-fiction, dont la fameuse série du cycle Pendergast.

Seul

Romans indépendants

  • Jennie, 1997 ((en) Jennie, 1994)
  • Le Codex, 2007 ((en) The Codex, 2004)
  • T-Rex, 2009 ((en) Tyrannosaur Canyon, 2005)
  • Credo : Le Dernier Secret, 2009 ((en) Blasphemy, 2008)
  • Impact, 2011 ((en) Impact, 2010)
  • Le Projet K, 2015 ((en) The Kraken Project, 2014)

Essais

  • (en) Dinosaurs In The Attic: An Excursion into the American Museum of Natural History, 1986
  • (en) Death Trap Defies Treasure Seekers for Two Centuries, 1988
  • (en) Cities of Gold: A Journey Across the American Southwest in Pursuit of Coronado, 1992
  • (en) Talking to the Ground: One Family's Journey on Horseback Across the Sacred Land of the Navajo, 1996
  • (en) We throw stones, not Quarks, 2004

En collaboration avec Lincoln Child

Cycle Pendergast

  • Superstition, Robert Laffont, 1996 ((en) Relic, 1995)
  • Le Grenier des enfers, Robert Laffont, 1999 ((en) Reliquary, 1997)
  • La Chambre des curiosités, L'Archipel, 2003 ((en) The Cabinet of Curiosities, 2002)
  • Les Croassements de la nuit, L'Archipel, 2005 ((en) Still Life with Crows, 2003)
  • Trilogie Diogène :
    • Le Violon du diable, J'ai lu, 2004 ((en) Brimstone, 2004)
    • Danse de mort, L'Archipel, 2007 ((en) Dance of Death, 2005)
    • Le Livre des trépassés, L'Archipel, 2008 ((en) The Book of the Dead, 2006)
  • Croisière maudite, L'Archipel, 2009 ((en) The Wheel of Darkness, 2007)
  • Valse macabre, L'Archipel, 2010 ((en) Cemetery Dance, 2009)
  • Trilogie Helen :
    • Fièvre mutante, L'Archipel, 2011 ((en) Fever Dream, 2011)
    • Vengeance à froid, L'Archipel, 2012 ((en) Cold Vengeance, 2011)
    • Descente en enfer, L'Archipel, 2013 ((en) Two Graves, 2012)
  • Tempête blanche, L'Archipel, 2014 ((en) White Fire, 2013)
  • Labyrinthe fatal, L'Archipel, 2015 ((en) Blue Labyrinth, 2014)
  • Mortel Sabbat, L'Archipel, 2016 ((en) Crimson Shore, 2015)
  • Noir Sanctuaire, L'Archipel, 2017 ((en) The Obsidian Chamber, 2016)
  • Nuit sans fin, L'Archipel, 2018 ((en) City of Endless Night, 2017)
  • Offrande funèbre, L'Archipel, 2019 ((en) Verses for the Dead, 2018)

Cycle Gideon Crew

  • R pour revanche, L'Archipel, 2012 ((en) Gideon's Sword, 2011)
  • C comme cadavre, L'Archipel, 2013 ((en) Gideon's Corpse, 2012)
  • S comme survivre, L'Archipel, 2014 ((en) The Lost Island, 2014)
  • A comme apocalypse, L'Archipel, 2016 ((en) Beyond the Ice Limit, 2016)
  • T comme Tombeau, L'Archipel, 2018 ((en) The Pharaoh Key, 2018)

Cycle Nora Kelly

En 2019, Preston et Child publient le premier volet d'une série dont l'héroïne est Nora Kelly, chercheuse au musée américain d'histoire naturelle, apparue aux côtés de Pendergast dans le roman Les Sortilèges de la cité perdue en 1998.

  • (en) Old Bones, 2019

Autres romans avec Lincoln Child

  • Cauchemar génétique ((en) Mount Dragon, 1996)
  • Le Piège de l'architecte ((en) Riptide, 1998)
  • Les Sortilèges de la cité perdue ((en) Thunderhead, 1999)
  • Ice Limit ((en) The Ice Limit, 2000)

En collaboration avec Mario Spezi

Essai

  • Le Monstre de Florence, 2008 ((en) The Monster of Florence, 2008)

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la littérature américaine
  • Portail du polar

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Douglas Preston de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste