Andrea Camilleri

 
Andrea Camilleri. Source: Wikipedia

Andrea Camilleri, né le à Porto Empedocle (la Vigàta de ses romans) et mort à Rome le , est un metteur en scène et un écrivain italien.

Il connaît un énorme succès en Italie comme ailleurs, notamment grâce à ses romans mettant en scène le commissaire Montalbano. Traduit en trente langues, il est l'auteur de plus de cent ouvrages littéraires et a vendu vingt-six millions de livres rien qu'en Italie. Ses livres sont entrés dans la collection des « I Meridiani », la « Pléiade » italienne.

Biographie

Fils unique dans une famille de la haute bourgeoisie, mais désargentée, Andrea Camilleri poursuit ses études à Palerme où il fréquente la bohème. Il commence alors sa carrière d'écrivain par des nouvelles et des articles pour des journaux et des revues ainsi que de la poésie.

En 1947, il remporte le prix de poésie Libera Stampa devant Pasolini et en 1948, à Florence, un prix de la commune pour sa pièce de théâtre, Giudizio a mezzanotte (Jugement à minuit),. Il étudie ensuite à l'Académie nationale d'art dramatique de Rome, où il enseignera plus tard avec parmi ses élèves Davide Iodice. Durant son voyage de retour en Sicile, il relit sa pièce et s'en trouve si peu satisfait qu'il la jette par la fenêtre du train. C'était le seul exemplaire.

C'est le début de sa première carrière : il est metteur en scène et enseignant et théoricien d'art dramatique. Il collabore à L'Enciclopedia dello Spettacolo, enseigne au Centro sperimentale di cinematografia.

En tant que metteur en scène, il travaille aussi bien pour le théâtre, la télévision que la radio. C'est à ce moment qu'il produit une adaptation célèbre en Italie des enquêtes du commissaire Maigret de Simenon. Parallèlement, il continue d'écrire des nouvelles, mais pas de roman malgré les encouragements de son ami, autre auteur sicilien, Leonardo Sciascia.

En 1982 enfin, à cinquante-sept ans, il publie son premier roman, Il corso delle cose (Le Cours des choses, Fayard, 2005), bientôt suivi de nombreux autres. C'est sa deuxième carrière, celle du romancier, dont l'inspiration suivra une double voie. Comme Sciascia, il prend prétexte d'un fait divers réel, dans la Sicile du XIXe siècle pour bâtir un récit historico-policier, ou, autre voie suivie, il écrit des romans policiers, avec le commissaire Montalbano comme héros dont les enquêtes se déroulent dans la ville imaginaire de Vigàta, en Sicile (qui ressemble beaucoup à sa ville natale).

La langue et l'univers de Camilleri

Andrea Camilleri se plaît à jouer sur la langue, mêlant italien et sicilien, à la fois par le vocabulaire et la syntaxe, n'hésitant pas à utiliser des termes inconnus de tous ceux qui ne sont pas des Siciliens de la région d'Agrigente, mais dont le sens pourra être compris aisément grâce au contexte. Cela donne une langue à consonance exotique, étrangère, même pour les Italiens, une re-création personnelle de la langue de son père, truffée de particularismes, qui ajoute au charme de l'intrigue . Il n'hésite pas non plus à faire découvrir au lecteur toutes les spécialités savoureuses de la cuisine sicilienne au hasard des repas du commissaire Montalbano ; il évoque également tout l'attachement qu'éprouvent les Siciliens pour la terre et la famille.

La préface de Mario Fusco au roman Le Roi Zosimo, ainsi que la postface de Dominique Vittoz à La Saison de la chasse (prix de traduction Amédée Pichot) donnent de précieux éclaircissements sur la langue de Camilleri et le défi qu'elle pose à ses traducteurs.

Son traducteur attitré en français, Serge Quadruppani essaie de rendre sa langue en mêlant tournures siciliennes et emprunts au parler marseillais.

Le commissaire Montalbano

Salvo Montalbano est un personnage récurrent de l'œuvre d'Andrea Camilleri. C'est un commissaire de police de la bourgade (fictive) de Vigàta (en fait Porto Empedocle), en Sicile. Le héros tirerait son nom de celui de l'auteur espagnol Manuel Vázquez Montalbán, dont Camilleri appréciait le personnage de Pepe Carvalho.

Une première série télévisée (Il commissario Montalbano) mettant principalement en scène les romans de Camilleri a été diffusée sur la RAI, et a été suivie d'une seconde (Il giovane Montalbano), au scénario de laquelle Camilleri a collaboré, et dont l'action se situe environ vingt ans plus tôt.

Œuvres

Romans ou recueils de nouvelles

Série Commissaire Montalbano

Les titres suivants ne sont pas encore traduits en français :

Autres romans ou recueils de nouvelles

Les titres suivants ne sont pas encore traduits en français 

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • « Andrea Camilleri, la langue paternelle », préface de Serge Quadruppani, dans La Forme de l'eau, éditions Pocket, (ISBN 2-266-14295-X).
  • Postface de Dominique Vittoz à La Saison de la chasse, La Langue Jubilatoire d'Andrea Camilleri, Fayard, .
  • Mario Fusco, Préface au Roi Zosimo, Fayard, .
  • Marcello Sorgi, Quelque chose me dit que... Entretiens avec Andrea Camilleri, Fayard, .
  • (it) Mariantonia Cerrato, L'alzata d'ingegno: analisi sociolinguistica dei romanzi di Andrea Camilleri, 2012, Franco cesati Editore, Florence (ISBN 9788876674419) [1]

Film documentaire

  • Vigàta dov'è? (Vigàta, c'est où?), 53 min, 2003, un film documentaire de création réalisé par Pierre-François Moreau et Costanza Matteucci sur l'univers littéraire d'Andrea Camilleri, film sélectionné en compétition italienne au 21e Torino Film Festival, festival international de novembre 2003, ainsi qu'en compétition française lors de la 26e édition du festival international Cinéma du Réel(Centre Georges Pompidou) en mars 2004. Visible sur la vidéothèque permanente du Club du doc d'Ardèche Images - Lussas[2]

Liens externes

  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Enciclopedia italiana • Encyclopædia Universalis • Encyclopédie Treccani • Gran Enciclopèdia Catalana • Munzinger Archiv
  • Ressource relative à l'audiovisuel :
    • (en) Internet Movie Database
  • (it) Site d'admirateurs
  • De Montelusa à Vigata. Les lieux littéraires de Montalbano et Camilleri
  • Portail de la littérature italienne
  • Portail du polar
  • Portail de la Sicile

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Andrea Camilleri de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés